L’installation d’un orgue à tuyaux

Voici quelques pages consacrées à ce projet réalisé par l’union de très nombreuses personnes toutes impliquées à des degrés divers dans cette réalisation certes matérielle mais dont le caractère spirituel a constitué le moteur de l’action de chacun. Une brochure co-écrite par plusieurs des acteurs principaux du projet reprend ces pages : elle est à votre disposition à l’accueil de la chapelle.

Une initiative exceptionnelle par Antoine-Louis de Ménibus, coordinateur du projet.

L’orgue en genèse par le père Emmanuel Coquet, ancien chapelain

Glorifier Dieu, sanctifier les hommes par Emmanuel Berenz, organiste, ancien titulaire

Le travail du facteur d’orgues par Olivier Chevron, facteur d’orgues

Le dessin du buffet par Christophe Hebert, architecte DPLG

Ebénisterie – Joie de la co-création par Xavier Bonsergent, ébéniste

Eveille-toi orgue, instrument sacré ! par le père Régis Lecourt, chapelain

La prière d’action de grâce de soeur Jeanne-Myriam

 

 

Nous sommes heureux de vous présenter le projet d’implantation d’un orgue à tuyaux pour la Chapelle.

Il s’agit d’abord d’un projet spirituel qui vise à déployer la beauté de nos liturgies et qui marque une nouvelle étape dans l’ « édification » de la Chapelle :

  • En 1900, la chapelle sortait de terre ;
  • en 2007 un vitrail majestueux ;
  • depuis novembre 2017, un orgue dans le bas-côté droit.
IMG_02_AVRIL_2016_M

Visuel réalisé par O. Chevron et Ch. Hébert

 

Depuis longtemps, la communauté des sœurs était en attente d’un tel instrument. L’orgue par la musique sacrée veut favoriser l’élévation vers Dieu et porter notre louange. Comme le rappelle la Constitution Conciliaire sur la Sainte Liturgie, Sacrosanctum Concilium, l’orgue a été adopté, depuis de nombreux siècles, comme instrument de la liturgie, d’abord à cause de sa sonorité et de la plénitude sonore qu’il permet. Il s’agit d’un instrument de souffle, à cause du son vibrant des tuyaux.
L’orgue est également le symbole vivant de l’unité dans la diversité par la multiplicité de ses sons et son aptitude à les mélanger.

Depuis juin 2014, un groupe de fidèles a étudié la faisabilité, tant technique que financière, de ce projet stimulant !
Après les consultations nécessaires, voici le projet d’orgue qui pourrait voir le jour pour septembre 2017.

C’est M. Olivier Chevron qui a été retenu comme facteur d’orgue.

Découvrez-le grâce à ce reportage.

Il y a 1 an de travail pour réaliser un tel orgue. 4 compagnons s’y investiront à plein temps.

Tout au long de la construction nous vous tiendrons informés de l’état d’avancement de l’orgue.

Des visites, des concerts, des conférences sont prévues afin de nous permettre de nous associer au mieux et au plus prêt à la joie de voir un instrument unique déployer ses ailes sous les voûtes de la Chapelle !

NDSS_AIEC_MONTAGE_1A_AVRIL_2016_MODIFIE

Après avoir imaginé que l’orgue pouvait être logé en nid d’hirondelle au niveau du triforium, une consultation de grands organistes a abouti à placer l’instrument au sol de la Chapelle à la seconde travée du bas côté droit. Ce nouvel emplacement permettra la meilleure diffusion de la musique.

L’instrument à construire est un orgue de style polyphonique particulièrement adapté au répertoire baroque allemand, mais aussi flamand, français, italien. Il comprendra 19 jeux et 1258 tuyaux répartis sur deux claviers et une pédale.

Composition : 

2 claviers et pédalier indépendant

Grand Orgue :
Salicional 18′ ou 8′
Montre 8′ (+ position ondulante)
Flûte Allemande 8′ou 4′
Prestant 4′
Quinte 1 1/3 – 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Plein jeu V
Trompette 8’ (baladeur à la Pédale)

Positif :
Principal doux 8’ ou 4’
Bourdon 8’ ou 4’
Viole 8’ ou 4’)
Flûte (ou Gemshorn) 2’
Tierce 1′ 3/5
Nazard 2′ 2/3
Dulzian 8’

Pédale :
Soubasse 16′
Flûte 8´
Principal 4´
Trompette 8′ (baladeur au G-O)

Accessoires :
Tirasses I et II
Accouplement des claviers par fourchettes
Tremblant doux au Positif

IMG_EL_00_AVRIL_2016

(Vue d’artiste réalisée par Olivier Chevron et Christophe Hébert)